Évitez les erreurs de débutant - Foulées

Évitez les erreurs de débutant

Vous débutez dans le running, alors suivez les conseils Foulées, pour ne pas partir dans le mauvais sens voici une liste non exhaustive, des erreurs à ne pas commettre.

1.1 COURIR AVEC UN TIERS N’AYANT PAS LE MÊME NIVEAU Pour débuter, le mieux c’est de préserver sa motivation. Alors, pour la conserver il ne faut pas se décourager. C’est ce qui arrive quand vous vous obligez à suivre quelqu’un qui est meilleur que vous. Votre organisme n’étant pas encore adapté, vous allez souffrir et à terme vous n’aurez plus aucune motivation.

1.2 COURIR TOUJOURS PLUS D’UNE SÉANCE A UNE AUTRE Bien évidemment pour progresser vous allez devoir augmenter progressivement votre charge d’entrainement.

Mais la nuance, c’est qu’il ne faut pas l’augmenter à chaque entrainement. La progression doit concernée le nombre de séances avant tout. Ensuite, il faudra tenir compte de vos sensations, votre progression doit suivre une courbe ascendante, mais pas linéaire, vous allez forcement connaitre des hauts et des bas…

1.3 FINIR SON ENTRAINEMENT PAR UN SPRINT Encore une erreur, qu’il faudra éviter , en effet, à la fin de votre sortie il faut habituer votre corps au retour à la normale. Il faudra donc veiller à un retour calme.

1.4 EFFECTUER TOUJOURS LE MÊME PARCOURS EN ESSAYANT A CHAQUE FOIS D ALLER PLUS VITE Fréquente chez le néophyte , c’est en effet tout à fait déconseillée. Contrairement à ce que l’ on croit, en s’ y prenant de cette façon, on ne va pas progresser indéfiniment. Les progrès spectaculaires constatés au cours des premières séances vont vite se transformer en stagnation, puis en régression, malgré tout son désir de bien faire. Plus on s’acharne à forcer, et plus on régresse.

1.5 CROIRE QU IL NE FAUT PAS MARCHER Pour un coureur débutant, il est tout à fait normal d’alterner la marche et la course, vous devez en effet maitriser votre fréquence cardiaque, car si elle s’emballe, la sensation d’épuisement arrivera très vite. Alors, alterner course et marche n’est pas un échec, car elle va habituer votre corps à l’effort et le bénéfice ne sera pas altéré. Marcher n’est pas régresser.

1.6 POUR MAIGIR , IL FAUT COURIR COUVERT Vous connaissez sans doute « Pour maigrir, c’est simple il faut suer » techniquement ce n’est pas faux, car en perdant de la sueur, vous perdez de la masse. Mais perdre de l’eau ce n’est pas perdre de la graisse…

Pour courir il faut trouver le compromis entre les agressions des éléments extérieures, et sa sensibilité vis-à-vis de ces dernières.

Sachant que la lutte contre le froid est consommatrice d’énergie donc de calories, si l’on veut maigrir, dépenser des calories et si l’on n’est pas frileux, il est préférable d’être le plus découvert possible durant le sport.

1.7 CROIRE QUE COURIR VOUS AUTORISE LES EXCÈS ALIMENTAIRES Vous voulez courir juste pour manger plus…Vous allez être déçu, car malheureusement ce n’est pas viable sur le long terme. En fait, courir régulièrement engendrera une action favorable sur votre organisme, mais courir en continuant ou en développant vos excès (alimentaire, tabagisme), c’est encore plus risqué. En effet, votre organisme ne pourra pas compenser vos excès, et notamment au niveau du tabac. Si vous solliciter votre appareil respiratoire lors de vos entraînements et que vous fumez encore plus, votre corps va rejeter toutes ces toxines…Alors si vous voulez tousser en permanence il n’y a pas mieux…